Lékoumou : Des communautés plus appauvries par la pandémie à Covid-19

La pandémie de la Covid 19 qui sévit dans le monde entier n’a pas épargné les communautés locales et populations autochtones du Congo-Brazzaville. Dans le département de la Lékoumou à plus de 400km au sud-ouest de Brazzaville, cette pandémie a eu plus d’impact sur le secteur forestier et les moyens de subsistance des communautés locales et populations autochtones.

«Quelques tas de koko (Gnetum Africanum) et des tiges de mikawa (asperges) sur les étalages de fortune devant des cases…», tel est le décor planté devant la case de Tsoumou Jeannette, autochtone du village Ingolo 2, dans la sous-préfecture de Zanaga, dans le département de la Lékoumou. La trentaine révolue et mère de cinq enfants, Jeannette fait partie de ces femmes autochtones d’Ingolo 2, qui en cette période de Covid tente d’écouler leurs produits forestiers non ligneux afin de se prendre en charge.

Depuis la crise du Covid au monde et les premiers cas enregistrés au Congo le 1er mars 2020, le gouvernement avait pris des mesures (couvre-feu, l’interdiction des attroupements, la fermeture des frontières, confinement, port obligatoire de masques alternatifs et respects d’autres mesures barrières), les mouvements de cette communauté forestière sont réduits.  Des restrictions qui ont eu de l’impact sur le quotidien et le vécu de ces communautés. « Depuis que cette maladie est venue, nos mouvements et actions sont limités et les pouvoirs publics nous ont rien donné, on essaie de se débrouiller comme cela», confie Jeannette.

En effet, elle affirme que les mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement n’ont jamais été suivies d’effet. Aucune prime COVID de 50.000 pour les familles vulnérables,  pas de produits de première nécessité, pas de savon ni gel hydro-alcoolique, pas de masques alternatifs tel qu’annoncé dans les médias…Elle a souligné que les femmes autochtones comme toujours, ne peuvent pas bénéficier des mesures d’accompagnement COVID annoncées du fait de leur statut de femmes marginalisées.

Avant cette pandémie, les communautés de cette localité recevaient des commerçants d’ailleurs qui venaient se ravitailler en produits forestiers non ligneux et en contrepartie apportaient des produits manufacturés. Mais là avec des restrictions des pouvoirs publics, on les voit de moins en moins ou presque pas. Or la plupart des femmes autochtones vivent de la cueillette des produits forestiers non ligneux (PFNL). Mais avec cette maladie, les acheteurs se font rares et les produits périssent, ce qui réduit notre gagne-pain, nos moyens de subsistance.

Vivant dans une zone forestière et dans la précarité et avec l’arrivée de cette pandémie la situation s’est empirée. «Avec des restrictions çà et là, nos mouvements limités, nous sommes obligés de changer complètement le mode de vie » a fait savoir Nzeli Claudia, une autre autochtone d’Ingolo 1.

Pour elle, « même si on peut beau préparer le manioc il y a moins d’acheteur, nous sommes contraints de faire le troc entre nous et souvent cela ne marche toujours pas », avant de poursuivre, « les mesures prises par le gouvernement rendent de plus en plus difficile l’accès à l’alimentation ».

A cela, il faut ajouter que cette pandémie au COVID19 a rendu de plus en plus critique la situation alimentaire des communautés. Le pouvoir de consommation et d’achat des communautés limité.

Pour le directeur départemental de l’économie forestière de la Lékoumou « la pandémie au Covid 19 n’a pas seulement eu de l’impact sur le quotidien et le vécu des femmes autochtones et bantoues du département, mais aussi cela a entrainé la baisse des activités forestières dans le département, qui s’est traduite par la diminution des quantités d’exportation des grumes et autres produits forestières. Celle-ci a eu pour effet  la diminution des recettes forestières et fiscales », a-t-il confié.

Marien Nzikou-Massala

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :